28 juin 2022

Fétichisation et racisme : comprendre le lien entre les deux

Pour continuer à lutter contre le racisme, nous devons comprendre ce que la fétichisation signifie. Quels comportements sont-ils générés par des stéréotypes derrière la fétichisation ? La fétichisation de la race ou de l’ethnicité des personnes noires, indigènes ou de couleur est présente dans des réseaux sociaux, en ligne et bien avant l’apparition d’internet.

Découvrons comment ces “préférences” peuvent être nuisibles à ces groupes de personnes.

La signification détaillée de la fétichisation raciale

La fétichisation raciale existe sous des formes différentes : par exemple, les femmes asiatiques sont souvent victimes des médias ou les réseaux sociaux et des appellations comme “fièvres jaunes” qui ne cessent de harceler malheureusement des milliers de femmes.

La fétichisation raciale par exemple à l’apparence asiatique tous les jours.

Dans un site de rencontre vis-à-vis des femmes asiatiques se traduirait par un taux élevé de rencontres, de match ou de succès de manière générale.

Un autre phénomène qui a causé le début de cette fétichisation raciale : la colonisation européenne de certains pays africains où la femme noire était un symbole de fétichisation des femmes africaines. “Baartman” par exemple, est une femme d’Afrique du Sud, connue par le fait qu’elle ait été exposée durant les années 1800 en raison de la taille de ses fesses.

Cette femme a même été exposée en Europe, pour qu’elle représente une exposition touristique pendant quelque temps.

Autres formes de fétichisation

Il est important de noter que même au sein d’un groupe ethnique ou d’une race, la fétichisation peut toujours avoir lieu.

Au sein des communautés de couleur, la fétichisation peut prendre la forme d’une glorification de la peau claire (colorisme) et des traits plus eurocentriques (plumaturisme), ainsi que d’une discrimination capillaire (texturisme).

Une personne qui souhaite que son enfant ait “la peau et les yeux clairs” est un cas de fétichisation, tout comme le fait d’affirmer une préférence pour les femmes à la peau claire.

Quiconque a écouté un tant soit peu de musique rap est susceptible d’entendre la fétichisation des femmes à la peau claire et non noires dans les paroles populaires.

Ce dont on parle moins, c’est de la fétichisation des hommes à la peau plus foncée dans les médias. Les hommes noirs à la peau foncée sont souvent perçus comme étant plus forts, virils et hyper masculins.

Si cela peut fonctionner pour le scénario d’un film blacked porno, dans la vie réelle, ces stéréotypes peuvent avoir des conséquences dangereuses et fatales.

La fétichisation sert à perpétuer des notions problématiques sur différents groupes de personnes et permet de traiter les individus d’une manière qui correspond à nos préjugés spécifiques.

L’éducation est essentielle. En plus de l’éducation et de la sensibilisation, les médias peuvent être un puissant véhicule de ces stéréotypes raciaux. Recherchez des médias qui ne confirment pas ces préjugés, mais qui s’y opposent activement.

La consommation de ce type de contenu contre stéréotypé contribue à modifier nos perspectives et nos perceptions des différents groupes raciaux et peut donc constituer un moyen efficace de combattre nos préjugés raciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.