27 septembre 2021

Que faire pour entretenir son bassin en période hivernale.

Découvrez comment prendre soin de votre bassin de jardin en hiver.

Le temps passe vite que l’été donnera déjà place à l’hiver et ce qui devait arriver arriva. Les gèles et la neige. On va vous parler du bassin en hiver, pour vous donner quelques petites astuces et quelques petits conseils.

Il est évident qu’on ne peut pas empêcher la gelée ou la neige de tomber quand on est en extérieur avec un bassin de jardin. En ce qui concerne la neige, il n’y a absolument rien de grave. Ça ne dérange absolument pas le bassin. Ce qui va être un peu plus dérangeant, ce sont éventuellement les gelées.

Mais comment arriver à bout des gelées, pour ne pas endommager votre bassin et vos poissons ?

Le premier point essentiel est d’éviter de casser la glace avec un marteau ou avec un autre outil quelconque pour faire un petit trou, pour nourrir ses poissons par exemple ou autres.

Il est proscrit de faire cela, car en brisant la glace, vous allez générer une onde de choc importante dans l’eau du bassin qui va se répercuter sur toutes les parois de votre bassin et peut être très dangereux pour la santé de vos poissons puisque ça abîmera les organes internes de ces derniers, notamment la vessie natatoire, et peut être extrêmement mortel pour vos poissons.

Il est cependant vrai qu’il faut toujours laisser un petit trou d’air sur le bassin pour que les poissons puissent respirer, car la glace va asphyxier petit à petit l’eau du bassin puisqu’il n’y aura plus d’échanges de CO2 oxygéné entre la surface et l’eau. Sans un trou d’air, on asphyxiera l’eau et le bassin.

Si vous vous êtes fait surprendre par le gèle, qui n’était pas prévu et que la surface se trouve être complètement gelée ; nous vous conseillons d’utiliser de l’eau chaude. Inutile d’utiliser de l’eau bouillante, car l’eau chaude suffit.

Vous allez prendre un peu d’eau chaude du robinet, et vous allez faire fondre une petite surface de la glace pour que ça respire.

Mais comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir.

Comment éviter que l’eau de la surface du bassin ne gèle pas ?

Pour éviter que l’eau de la surface ne gèle pas, il existe plusieurs façons faire :

  1. La pompe à air.

La première façon d’éviter une gelée de l’eau en surface de votre bassin, c’est d’adopter une pompe à air.

On mettra un buller dans l’eau du bassin afin de brasser la surface. Ce brassage, ou remous de surface créera un mouvement qui empêchera l’eau de geler et nous permettra d’avoir une petite superficie non gelée.

Cependant, faites bien attention en appliquant cette méthode, car il ne faut pas non plus créer trop de brassage dans l’eau du bassin. En effet, si vous faites cela, vous allez brasser l’eau de surface, qui est très froide, avec l’eau du fond, qui est un peu plus chaude là où les poissons se réfugient un peu plus à l’abri du froid.

On vous recommande de ce fait, de placer votre diffuseur de pompe à air à dix ou vingt centimètres de la surface, et surtout de ne pas descendre en dessous de trente centimètres, car sinon vous feriez un brassage trop important.

Donc vous l’avez compris, le but de la pompe à air n’est pas d’oxygéner l’eau avec les petites bulles, mais de créer du remous en surface.

C’est pour cela qu’on utilisera une pompe à air assez puissant avec un gros diffuseur, pour faire un bon remous et non pas pour faire des bulles.

Mais outre la pompe à air, il existe d’autres méthodes pour se prémunir du gèle en surface.

  1. La cloche hivernale – Le polystyrène.

Vous pouvez également utiliser du polystyrène que vous faites sauter en surface, ou utiliser une cloche hivernale. Cette méthode vous permettra de garder une surface non gelée et aérée.

C’est un matériel qui a une très forte capacité d’isolant. Par conséquent, il va permettre à l’eau de votre bassin de rester plus chaude plus longtemps. Cette isolation thermique va pouvoir nous faire obtenir un gain de température qui peut aller de 3 à 4°C.

  1. Bouteilles d’eau en plastique.

À part ces méthodes qui peuvent être coûteux, mais efficaces, vous pouvez tout simplement en alternative, utiliser des bouteilles d’eau en plastique que vous allez faire flotter sur la surface et qui vont vous prémunir d’un gèle puissant.

Cette méthode est facile, abordable et très efficace, car il faut savoir qu’une surcharge sur le bassin peut avoir un impact sur votre bâche, et pourra même l’abîmer, car, la glace va pousser avec une force vers les extérieurs pour prendre plus de place que l’eau, ce qui peut donc endommager la bâche.

Il faut par conséquent, prendre tous ces paramètres en considération quand il gèle. Se prémunir et prévoir des bouteilles, des fagots, une pompe à air.

Mais si on a vu les différentes manières d’éviter à l’eau du bassin de geler, qu’en est-il de nos filtres et la nourriture de nos poissons ?

Faut-il couper son filtre en hiver ?

Cela dépendra de la taille de votre bassin et de votre filtre. Si vous avez un très gros bassin avec un très grand filtre dans un local technique, évidemment, on ne coupera pas complètement le filtre. On diminuera son débit entre 30 et 50%.

En revanche, si vous avez un petit bassin avec un petit filtre qui ressemble à un filtre d’aquarium, on recommande de le couper pour l’hiver éventuellement de le rentrer, car cela ne servira à rien de filtrer puisque vous allez créer un brassage sur un petit volume ; vous allez mélanger l’eau froide et l’eau chaude qui est en dessous. Et cela mettra en danger vos poissons. Il sera mieux d’avoir une eau stagnante qu’une eau qui bouge.

Doit-on continuer à nourrir ses poissons-Carpe Koï, et poissons rouges quand il gèle ?

Notre recommandation serait d’arrêter de nourrir vos poissons à partir du moment où l’eau du bassin va atteindre dix degrés et moins.

Ils auront moins d’appétit, sont moins actifs et donc ils ont moins besoin de protéines. En effet, quand il gèle, on ne nourrit pas les poissons, car cela peut être préjudiciable à leur santé.

Mais généralement, en hiver, il faudra donner beaucoup moins de nourriture qu’en été, et même n’utiliser que de la nourriture d’hiver qui contient des germes de blé qui seront plus faciles à digérer pour les poissons, car leur digestion se complique quand il fait froid.

Le risque de trop nourrir ses poissons en hiver serait de favoriser la pollution avec de la nourriture qui ne serait pas consommée, mais également le fait que ceci ne sera pas bien digéré et se pourrira dans l’estomac des poissons.

Une exception qui confirmera cette règle, le cas des esturgeons. Pour ces genres de poissons, il faut les nourrir toute l’année, même en hiver.

Pour conclure, en hiver, on peut nourrir les poissons à condition que la température de l’eau du bassin ne soit pas inférieure à dix degrés et qu’ont les nourri avec des granulés coulants, des germes de blé, et des nourritures dites d’hiver.

Nous espérons vous avoir éclairé sur ce sujet et vous dit à bientôt pour d’autres conseils !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.